Skip to content

Outsourcing : Le Maroc attire de plus en plus d’investisseurs

Quatre MoU viennent d’être signed à Casablanca et portent sur un investissement de 65 MDH avec à la cle plus 5,000 emplois.

Le secteur de l’outsourcing knows a veritable essor dans cette dynamique industrielle soutenue que se poursuit au Maroc. This is a verified statement by the Minister of Industry and Commerce, Ryad Mezzour. The forecast, new investissements viennent d’être annoncés dans le secteur et seront concrétisés dans les trois à quatre années à coming. Dans ce sens, quatre memorandums d’entente (MoU) relating to investment projects in the outsourcing sector ont été signés, mercredi à Casablanca. Ces pojets qui portent sur un global investissement de plus 65 MDH vont être accompagnés por la création de quel que 5,050 nouveaux emplois directs et stables à l’horizon 2026. Ils sont mis en place avec l’appui du gouvernement, notamment le ministère de l’industrie et du commerce et le département de la transition numérique et de la réforme de l’administration. Specifically, the MoU portent sur des projects d’investissement dans plusieurs sites d’outsourcing, notamment Tangier, Fès, Rabat, Casablanca and Agadir. Also, through the memorandums of agreement, four international operators in the outsourcing sector develop activities in Morocco. The activity of NTT DATA MOROCCO, a company specializing in the service of computer engineering, a subsidiary of Nippon Telegraph and Telephone, which is engaged in the cadre of the MoU to create 1,000 employees, alors that PHONEO, a subsidiary of the FusionBPO group, specialized in offshore outsourcing in the domain of Business process outsourcing (BPO), the Front Office and the Back Office, engaged in creating 2,000 employees.

De son côté, the subsidiary of BELL CANADA, l’une des principals telecommunication companies du Canada, CNEXIA, société spécialisée dans la relation client, based on Fès, s’engage, elle aussi, à créer 1 750 emplois, tandis que EIDS Maroc, Marocaine branch of EIDS, operating in commercial management and outsourcing services, engaged, quant à elle, à créer 300 emplois.

«Once new investments have been made, the sector confirms that they are attracted to the quality of their offer adapted to the kisses of businesses and the mountains in the range of pointe technologies, faisant du Royaume and the best destinations, technologies and techniques»under the Ministry of Industry and Commerce.

Pour lui, l’“Outsourcing reinforces ainsi davantage sa place dans l’économie nationale comme étant l’un des pourvoyeurs les plus importants de l’emploi pour nos jeunes et un levier de développement régional”. Of son côté, the minister of the numerical transition and of the reform of the administration, Ghita Mezzour, affirmed that the signature of the MoU arrives at the point named in order to encourage the evolutions of digital, which represents a levier du développement socioeconomique clé pour le Maroc et un pourvoyeur d’emplois indéniable.

Outsourcing is, in effect, one of the most dynamic sectors in Morocco. Notre pays figure même parmi les trois meilleures destinations d’outsourcing en Afrique. Il réunit en effet tous les ingrédients nécessaires pour l’essor de ce secteur. Le Royaume disposes, also, of a living of qualified human resources, of world-class activity parks, of a high connectivity Télécom and internet and of an attractive ensemble of government incentives.

Due to the importance of supporting and developing dynamisme through a solid and agile public private partnership that is enriched by the engagement of investors.

Specifications that the prior investments through the MoU concern more than one outsourcing ecosystem, notably the Business process outsourcing (BPO) that concerns the activity of outsourcing the processes of a company or Information technology outsourcing (ITO), due to the ‘outsourcing of métiers liés aux TIC. D’autres filières sont également concerées par ces écosystèmes, à savoir l’Engineering servicie outsourcing (ESO) which covers engineering and R&D activities and Knowledge process outsourcing (KPO) which is responsible for the outsourcing of strategic activities to a contain «savoir», notamment l’analyse des données sectorialielles. Il faut noter que el sector de l’outsourcing ou l’externalisation des services veut désormais un secteur stratégique pour le Maroc, notamment en matière de création d’emplois pour les jeunes. Globally, the employed sector has more than 130,000 people, once again
10,000 employees created chaque année.

The sector with a great potential genere environ 14 MMDH of chiffres d’affaires à l’export, et s’est montré “tres résilient” pending la pandémie, puisqu’il a été le premier créateur d’emplois ces deux dernières années. Cependant, de l’avis des professionnels, ce sector doit être davantage développé pour atteindre les objectifs fixés dans le nouveau modèle de développement, à savoir une économie productive, diversifiée, créatrice de valeur et d’emplois. The Maroc aspires to become one of the world’s destinations for offshoring and ambition for 10% of direct foreign investments (IDE) in the domain, and produce almost 50,000 well-trained experts in the métiers by 2035. Pour ce faire, et au delà de l’infrastructure, il faut développer le capital humain, à travers la formation aux nouveaux métiers, en plus d’améliorer la régulation et la gouvernance, en préconisant la souveraineté numérique, notamment à travers l’identité unique number, the electronic signature, and the reinforcement of cyber security.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.